Ny points cash PAYPITE eto Madagasikara



  • Efa 2 izao ny tanana misy any points cash Paypite. Iray voaloany dia Tana (Noor Change Tsaralalana) dia ny faha roa dia ny SNICFACO SERVICE (Mahajanga Be, ilay multiservice akekiny inspection de travail eo)

    Edité par la modération :
    Traduction Google traducteur :
    Il y a 2 cash points Paypite. L'un d'eux est à Tana (Noor Change Tsaralalana), le second est à Majunga, SNICFACO SERVICE (Mahajanga Be, le multiservice à côté de l'inspection du travail)





  • cool paypite !



  • Il y a 2 cash points Paypite. https://sarkariresult.onl/ https://pnrstatus.vip/ https://192168ll.onl/'un d'eux est à Tana (Noor Change Tsaralalana), le second est à Majunga, SNICFACO SERVICE (Mahajanga Be, le multiservice à côté de l'inspection du travail)



  • Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada.
    Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada. DR
    facebook
    Twitter
    Whatsapp
    Lancée fin janvier en France, cette monnaie numérique entend faciliter les transferts d'argent, notamment avec le Canada.
    Dans la grande et bouillonnante famille des crypto-monnaies, voici... Paypite. Créée en France et lancée fin janvier, cette nouvelle monnaie virtuelle qui, comme le Bitcoin, l'Ether ou le Ripple, s'échange en dehors des circuits bancaires traditionnels, a choisi un positionnement original : "Unir tous les francophones dans le monde en créant une monnaie et des services associés". De Paris à Québec en passant par Antananarivo et Dakar, Paypite ambitionne de "faire de la francophonie une communauté économique qui regarde vers l'avenir", en rendant les transferts d'argent plus transparents, plus rapides et surtout moins chers. "L'euro a permis de faciliter les échanges mais nous n'avons pas d'unité de langue, détaille le fondateur et président de l'Association Paypite, Vincent Jacques. Avec la communauté francophone, c'est l'inverse : c'est facile de faire du business parce qu'on se comprend mais les taux de change différents, les frais et les barrières monétaires compliquent les choses. Dans mon parcours d'entrepreneur, j'ai travaillé avec des fournisseurs dans différents pays et j'ai vu à quel point il était difficile et coûteux de recourir aux virements ou même aux solutions alternatives comme Western Union."

    Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada.
    Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada. DR
    facebook
    Twitter
    Whatsapp
    Lancée fin janvier en France, cette monnaie numérique entend faciliter les transferts d'argent, notamment avec le Canada.
    Dans la grande et bouillonnante famille des crypto-monnaies, voici... Paypite. Créée en France et lancée fin janvier, cette nouvelle monnaie virtuelle qui, comme le Bitcoin, l'Ether ou le Ripple, s'échange en dehors des circuits bancaires traditionnels, a choisi un positionnement original : "Unir tous les francophones dans le monde en créant une monnaie et des services associés". De Paris à Québec en passant par Antananarivo et Dakar, Paypite ambitionne de "faire de la francophonie une communauté économique qui regarde vers l'avenir", en rendant les transferts d'argent plus transparents, plus rapides et surtout moins chers. "L'euro a permis de faciliter les échanges mais nous n'avons pas d'unité de langue, détaille le fondateur et président de l'Association Paypite, Vincent Jacques. Avec la communauté francophone, c'est l'inverse : c'est facile de faire du business parce qu'on se comprend mais les taux de change différents, les frais et les barrières monétaires compliquent les choses. Dans mon parcours d'entrepreneur, j'ai travaillé avec des fournisseurs dans différents pays et j'ai vu à quel point il était difficile et coûteux de recourir aux virements ou même aux solutions alternatives comme Western Union."

    Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada.
    Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada. DR
    facebook
    Twitter
    Whatsapp
    Lancée fin janvier en France, cette monnaie numérique entend faciliter les transferts d'argent, notamment avec le Canada.
    Dans la grande et bouillonnante famille des crypto-monnaies, voici... Paypite. Créée en France et lancée fin janvier, cette nouvelle monnaie virtuelle qui, comme le Bitcoin, l'Ether ou le Ripple, s'échange en dehors des circuits bancaires traditionnels, a choisi un positionnement original : "Unir tous les francophones dans le monde en créant une monnaie et des services associés". De Paris à Québec en passant par Antananarivo et Dakar, Paypite ambitionne de "faire de la francophonie une communauté économique qui regarde vers l'avenir", en rendant les transferts d'argent plus transparents, plus rapides et surtout moins chers. "L'euro a permis de faciliter les échanges mais nous n'avons pas d'unité de langue, détaille le fondateur et président de l'Association Paypite, Vincent Jacques. Avec la communauté francophone, c'est l'inverse : c'est facile de faire du business parce qu'on se comprend mais les taux de change différents, les frais et les barrières monétaires compliquent les choses. Dans mon parcours d'entrepreneur, j'ai travaillé avec des fournisseurs dans différents pays et j'ai vu à quel point il était difficile et coûteux de recourir aux virements ou même aux solutions alternatives comme Western Union."

    Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada.
    Sur les 3000 détenteurs actuels d'un portefeuille Paypite, 20% sont situés au Canada. DR
    facebook
    Twitter
    Whatsapp
    Lancée fin janvier en France, cette monnaie numérique entend faciliter les transferts d'argent, notamment avec le Canada.
    Dans la grande et bouillonnante famille des crypto-monnaies, voici... Paypite. Créée en France et lancée fin janvier, cette nouvelle monnaie virtuelle qui, comme le Bitcoin, l'Ether ou le Ripple, s'échange en dehors des circuits bancaires traditionnels, a choisi un positionnement original : "Unir tous les francophones dans le monde en créant une monnaie et des services associés". De Paris à Québec en passant par Antananarivo et Dakar, Paypite ambitionne de "faire de la francophonie une communauté économique qui regarde vers l'avenir", en rendant les transferts d'argent plus transparents, plus rapides et surtout moins chers. "L'euro a permis de faciliter les échanges mais nous n'avons pas d'unité de langue, détaille le fondateur et président de l'Association Paypite, Vincent Jacques. Avec la communauté francophone, c'est l'inverse : c'est facile de faire du business parce qu'on se comprend mais les taux de change différents, les frais et les barrières monétaires compliquent les choses. Dans mon parcours d'entrepreneur, j'ai travaillé avec des fournisseurs dans différents pays et j'ai vu à quel point il était difficile et coûteux de recourir aux virements ou même aux solutions alternatives comme Western Union."

    Fonce paypite.


 

Derniers Posts